À propos

L’ACSEF est une association de sociétés autonomes dont la mission est de venir en aide aux femmes confrontées au système de justice pénale ou qui sont susceptibles de faire l’objet d’accusations criminelles ou pénales. Ensemble, les Sociétés Élizabeth Fry déterminent les valeurs et les positions de l’Association et en font la promotion, cherchant à faire reconnaître le droit de ces femmes à un traitement juste et égalitaire dans les services et les programmes qui leurs sont destinés, en sensibilisant le public, par la recherche et en intervenant dans les débats portant sur les réformes administratives et législatives, tant au plan régional que national et international.

Affiliés

Origines, principes et objectifs

Origines

Elizabeth Fry (Gurney) est née en Angleterre en 1780, dans une famille de Quakers. Son grand-père maternel, le théologien écossais Robert Barclay, a joué un rôle important dans la définition des croyances des Quakers.

Heureusement pour tous, les Quakers croyaient déjà en l’égalité des femmes 250 ans avant qu’elles n’obtiennent le droit de vote ; autrement, les talents inhabituels d’Elizabeth Fry au chapitre de la réforme carcérale n’auraient jamais pu être mis à profit. Ses points de vue, sa persistance, son sens de l’organisation et sa volonté de rechercher chez tous et toutes une  » lumière divine  » ont mené à d’importantes réformes dans le traitement des femmes et des enfants de la prison de Newgate (Londres).

Elle favorisait ardemment le traitement humain des prisonniers, et nombreux sont ceux qui la considéraient comme une experte dans le domaine de la réforme carcérale.

Elle a surtout vécu en Angleterre, même si elle a visité l’Irlande et l’Europe continentale, mais les Amériques, la Russie et l’Australie ont aussi pu bénéficier de ses conseils. Elle est morte en 1845 à l’âge de 66 ans.

La première Société Elizabeth Fry a été créée à Vancouver en 1939. L’Association canadienne des sociétés Elizabeth Fry (ACSEF) vit le jour en 1969, pour être incorporée en un organisme bénévole sans but lucratif en 1978.

On compte aujourd’hui 24 sociétés membres à l’échelle du Canada.

Principes

Nos sociétés membres appuient les principes suivants:

  • Bien que la force de notre fédération réside dans sa liberté à satisfaire aux besoins de nos communautés de manière originale et efficace, à titre d’Association, l’ACSEF élabore des politiques et des positions et représente des intérêts communs propres aux femmes.
  • Les droits des femmes sont des droits humains et les femmes ont droit à l’égalité de fait, c’est-à-dire, le droit d’accéder également à des occasions et à des programmes dans le système de justice pénale, ainsi que le droit à la justice sans crainte de discrimination ou de préjudices fondés sur le sexe, la race, la capacité, l’orientation sexuelle, l’âge, la religion et la liberté de conscience ou la condition sociale ou économique.
  • Les femmes qui sont criminalisées ne devraient pas être incarcérées; toutes les mesures seront prises pour prévenir l’incarcération des femmes et pour faciliter dans les plus brefs délais l’intégration communautaire de celles qui sont condamnées à une peine d’emprisonnement.

Objectifs

  • Sensibiliser davantage le public et promouvoir la non-incarcération des femmes.
  • Réduire le nombre de femmes qui sont criminalisées et incarcérées au Canada.
  • Accroître l’accès des femmes marginalisées, victimisées, criminalisées et incarcérées aux ressources communautaires de service social, de santé et d’éducation subventionnées par l’État.
  • Accroître le niveau de coopération entre les sociétés Elizabeth Fry et d’autres organisations de femmes en vue de contrer la pauvreté, le racisme et les autres formes d’oppression.