Comment tout a commencé

Elizabeth Fry (Gurney) est née dans une famille de Quakers en 1780 en Angleterre. Le père de sa mère, le théologien écossais Robert Barclay, a joué un rôle important dans la définition des premières croyances des Quakers.

Il est heureux que les Quakers croyaient en l'égalité des femmes (250 ans avant l’obtention du droit de vote), sinon les talents inhabituels d'Elizabeth Fry dans le domaine de la réforme des prisons n'auraient peut-être jamais été réalisés.

 

Sa perspicacité, sa persévérance, sa capacité d'organisation et sa volonté de voir une «lumière divine» en chaque personne ont entraîné des réformes importantes de la manière dont les femmes et les enfants étaient traités dans la prison de Newgate à Londres.​

 

Elle était une fervente partisane du traitement humain des personnes incarcérées et considérée par beaucoup comme une experte de premier plan en matière de réforme des prisons.

Elle a passé la plus grande partie de sa vie en Angleterre, bien qu'elle ait visité l'Irlande et l'Europe continentale. Elle a également offert ses conseils aux Amériques, à la Russie et à l'Australie. Elle est décédée en 1845 à l'âge de 66 ans.

La première société canadienne Elizabeth Fry a vu le jour à Vancouver en 1939. L'Association canadienne des sociétés Elizabeth Fry (ACSEF) a été conçue en 1969 et constituée en organisation bénévole à but non lucratif en 1978.

Aujourd'hui, le Canada compte 24 sociétés membres.

Liens directs

 

Courriel: admin@caefs.ca

Téléphone: 1-800-637-4606

Organisme de bienfaisance enregistré: 108074980RR0001

  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram

© 2020 by Canadian Association of Elizabeth Fry Societies